Vélo : La session du lundi soir

C’était ce lundi 25/01/16, lendemain d’un run merdique (5Km en 40 minutes suite à une crise d’asthme). Alors j’avais un peu la rage de vaincre, l’envie de battre mon record sur le trajet boulot – maison (St Lazare -> Moisselles). Et puis il fait bon (10° c’est bien pour faire du sport!), ça ne gâche rien. Il y a 22,6km à parcourir, et quelques côtes sympathiques. Mon record connu au moment de la séance c’était 1h15 … J’avais un peu oublié que dans un élan de forme en Septembre, j’avais fais 1h11. Mais bref.

Je pars avec un handicap, j’ai adopté les pédales semi-automatiques début janvier et ce jour là elles m’ont un peu lâchée, je dois donc faire mon parcours sur les pédales plates (mais euuuh j’étais habituée moi!). Qu’à cela ne tienne, je suis hyper motivée.

Et bien la motivation m’a donnée des ailes, ou plutôt des cuisses, puisque je constate que j’arrive à suivre mon copain d’assez près sur la première partie du trajet… J’en suis tellement surprise que je lui demande même s’il se trainerai pas un peu (confiance quand tu nous tiens).
Et puis je regarde ma montre, j’ai le coeur à fond, c’est à dire au-delà des 180 bpm, mais j’ai un peu l’habitude … je gère …

172 bpm de moyenne, y'a du progrès à faire !!
172 bpm de moyenne, y’a du progrès à faire !!

Ca ne fait “que” 10 bornes qu’on est partis, et je me demande vraiment si je tiendrais la route, parce que bon, je le suis de près quand même, faudrait pas que par excès de confiance, j’explose à Groslay.
Mais quand je me rend comptes qu’au 14e km on est autour des 45minutes et je pète la forme (avec les cuisses qui brulent un peu certes), je me dis qu’il y a moyen de faire péter les 1h10 :).

Alors je ne lâche pas, je force dans les montées, mêmes si c’est dur, je me dis que je m’en voudrais vraiment trop si je ne battais pas ces 1h15 … Je crois que c’est vraiment ça qui m’a motivée, la culpabilité d’avoir les moyens de faire quelque chose et de laisser tomber.

Je galère évidemment comme d’habitude dans les côtes de St Brice sous Forêt et comme je n’ai plus de lumière, mon copain est obligé de rester avec moi… ça me motive d’autant plus, j’ai pas envie qu’il s’ennuie et puis ça lui arrive d’être encourageant des fois.
On finit les côtes de l’horreur, on est à 59minutes et il reste 5km. Allez, ça rentre, on est laaarge ! Toute l’énergie que je ne trouvais pas / plus dans les côtes remonte soudain dans mes cuisses, et c’est reparti, je pédale à fond, même quand je suis pas obligée (ie dans les descentes).

Je finis la séance à fond, en 1h09, j’ai plus de jambes, mais je saute de joie, record battu, vitesse max battue, vitesse moyenne aussi…

En synthèse ça donne ça :

Synthèse Séance 25/01/2016

La prochaine session c’est pour demain, avec le retour des pédales semi automatiques, on va voir si j’en ai assez dans les jambes pour faire 1h05.

Plus de détails sur ma séance sur PolarFlow

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll To Top